mercredi 12 avril 2017

ELECTIONS 2017 - LES DROITS HUMAINS NOUS PROTEGENT. PROTEGEONS-LES !



LE GROUPE AMNESTY INTERNATIONAL DE TOULOUSE SE MOBILISE
 


Les débats électoraux des prochaines semaines auront des incidences directes sur le respect et les garanties qui seront apportées à nos droits. La France fait face à des défis réels en matière de sécurité, d’accueil des réfugiés ou de crise économique. Mais au lieu d’y répondre de manière responsable, de nombreux responsables politiques adoptent une rhétorique de la peur et du rejet de l’autre, stigmatisant et attaquant les droits de groupes entiers de la population. Ils ont parallèlement poussé à l’adoption de mesures d’exception, fragilisant durablement les droits humains de tous.

Des attaques, longtemps cantonnées à certaines sphères, se sont progressivement répandues de manière inédite et totalement décomplexées. Les votes répétés et quasi-unanimes des parlementaires pour prolonger l’état d’urgence incarnent cette dérive. Ses résultats sont contestés et ses dérives confirmées, mais les élus le maintiennent au risque d’affaiblir durablement à l’état de droit. 

Ce contexte entraîne des remises en cause inédites de droits essentiels au motif que la France ne pourrait voire ne devrait plus les assurer.
 
Le préambule de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen énonce « que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements ». La remise en cause de ces droits s’attaque à nos valeurs, notre histoire, et nos engagements internationaux, alors qu’ils constituent la clé de voûte d’une société qui garantit la sécurité et la dignité de tous. 

Une société qui s’en prend aux droits de certaines catégories de la population, pour ce qu’elles sont ou pour ce qu’elles expriment s’en prend aux valeurs qui la fondent. Et c’est la « patrie des droits de l’Homme » qui se livre à ce dangereux exercice.

ENGAGER LES CANDIDATS

Le 14 février 2017, nous avons lancé un appel aux candidats à s’engager sur dix points essentiels relatifs aux droits humains en France. Le respect des libertés individuelles et l’accueil des réfugiés font l’objet d’une attention très spécifique. Nous leur demandons des engagements fermes et publics. Nous publierons ces engagements, ainsi qu’un comparatif de leurs programmes, pour analyser l’impact de leurs propositions sur les droits humains. 


Partout en France, et via notre réseau militant, nous allons mener des actions de sensibilisation (distribution de cartes à signer et distribution d'un petit guide « Info ou intox ? »), afin de donner à chacun la possibilité de comprendre les dangers qui nous guettent, comme les solutions respectueuses des droits humains qui peuvent y être apportées.

Le groupe Amnesty International de Toulouse se mobilise pour informer le public des enjeux de cette période électorale :
 
A l’occasion du défilé de la Fête du travail, le 1er mai.
·        -  Le mercredi 3 mai à partir de 11 heures sur le marché Cristal (métro Jeanne d’Arc, ligne B)

·        Des contacts seront pris avec les candidats aux législatives des 11 et 18 juin, lorsqu’ils seront connus, aussitôt après l’élection présidentielle.

Le respect des droits humains de tous est la condition d’une société juste, libre, dans laquelle chacun peut vivre en sécurité et dans le respect de sa dignité. Les droits humains ne sont pas le problème, ils font partie de la solution.


AGIR : SIGNEZ NOTRE PÉTITION
  

  
Cet appel sera remis au futur président de la République française.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire