jeudi 2 juin 2016

QATAR 2022 / EURO 2016 « J’AIME LE FOOT, PAS LE TRAVAIL FORCE »






Le Qatar accueillera la Coupe du monde de foot en 2022. Pour construire les installations où se déroulera la compétition, le Qatar fait appel à une main-d’œuvre étrangère importante. Ces travailleurs migrants viennent principalement d’Asie du Sud (Népal, Inde, Bangladesh) et représentent 90% de la main-d’œuvre du Qatar. Or, leurs conditions de travail sont déplorables et leurs droits bafoués.

Du 10 juin au 10 juillet aura lieu en France l’Euro 2016, 15ème édition du Championnat d’Europe de football masculin. Organisé tous les quatre ans, l’Euro 2016 est un événement de portée internationale.

Amnesty International France saisit cette occasion pour profiter de l’attention des médias et du grand public pour mettre un coup de projecteur sur la situation des personnes qui travaillent sur les chantiers du prochain grand rendez-vous des amateurs et amatrices de foot.

Les militants d’Amnesty Toulouse, l’une des 10 villes qui accueilleront les matchs de l’Euro 2016, seront présents devant la structure en 3D installée au square Charles de Gaulle le dimanche 19 juin de 14h à 19h pour expliquer cette action et proposer au public une pétition qui sera remise à la Fédération française de football, affiliée à la FIFA.




La FIFA est le commanditaire principal des installations construites en ce moment au Qatar. En ce sens, elle a une vraie responsabilité et doit traiter en priorité la question de l’exploitation des travailleurs migrants. Or, elle n’a pas mis en place de mesures suffisantes pour s’assurer que les constructions ne seraient pas entachées d’abus des droits des travailleurs migrants.

Les sponsors de la FIFA, tels qu’Adidas, Coca-Cola et McDonald’s doivent faire pression sur elle pour qu'elle respecte les droits humains.

La pétition peut également être signée en ligne sur le site d’Amnesty International France : Cliquer ici





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire