vendredi 13 novembre 2015

JOURNÉE INTERNATIONALE POUR L’ÉLIMINATION DES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES - 25 NOVEMBRE 2015




Le 25 novembre, c’est la date choisie par les Nations unies pour célébrer la Journée Internationale pour l'Elimination de la Violence contre les Femmes.


Son origine remonte à 1960, lorsqu'en République Dominicaine les sœurs Mirabal furent assassinées parce qu'elles militaient pour leurs droits. Elles devinrent alors les symboles du combat pour éradiquer ce fléau qu'est la violence à l'égard des femmes.


Aujourd’hui, grâce au travail d’associations comme Amnesty International, le 25 novembre est parvenu à capter l'attention de la communauté internationale... 


On constate des avancées dans les législations, dans les comportements. Cependant les humiliations, sévices et tortures infligés à des millions de femmes, perdurent et les colonnes de tous les journaux de la terre ne suffiraient pas si l'on voulait recenser la totalité de ces crimes.


La violence à l′égard des femmes ne se limite pas à une culture, une région ou un pays particulier ni à un groupe donné de femmes ni à une couche spécifique de la société. 

Exemples :

  • Aux États-Unis, une femme est battue par son partenaire toutes les 15 secondes
  • En Afrique du Sud, une femme est violée toutes les 23 secondes  
  • Au Bangladesh, près de la moitié des femmes ont subi des abus physiques de la part de leur conjoint   
  • Au Burkina Faso, plusieurs centaines de milliers de filles et de femmes sont réduites à une citoyenneté de seconde zone, du fait des mariages forcés et précoces et des grossesses non désirées 
  • Au Pakistan, plus de 7000 femmes ont été victimes de violences sexuelles, crimes d’honneur ou de meurtres 
  • Dans le monde, entre 100 et 140 millions de femmes et de filles ont subi des mutilations génitales. Tous les ans, 3 millions de petites filles risquent d’être excisées,  soit 8000 petites victimes par jour. En Europe, 180 000 femmes risquent aujourd’hui d’être mutilées
  • En France, chaque année, entre 215 000 et 220 000  femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel partenaire
  • En France, en 2014, 118 femmes été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint. On compte également 16 homicides au sein de couple non-officiel (amants, petits-amis, relations épisodiques…), ce qui porte le total à 134 femmes.

C’est ensemble que nous devons lutter contre les violences faites aux femmes ! 




A TOULOUSE


Rejoignez-nous, mercredi 25 novembre, à la Maison d’Amnesty, rue Renée Aspe (angle de la rue Fourtanier, près de la place St Georges) où nous tiendrons des « portes ouvertes » de 12h à 17h


Pour la seconde année , la mairie de Toulouse propose aux Toulousain-e-s, en lien avec un ensemble de partenaires associatifs et institutionnels, des expositions et projections-débats du 23 novembre au 18 décembre.

Venez, mercredi 25 novembre, Square Charles De Gaulle, entre 10h et 18h, au rendez-vous citoyen organisé par la mairie de Toulouse, où vous aurez l’occasion de rencontrer les militants d'Amnesty International et d’autres associations.
 
Plus d'infos sur :
















A TARBES


Le Collectif « Femmes 65 » animé par la chargée de mission aux droits des femmes et à l’égalité, organise le mercredi 25 novembre une marche au centre-ville de Tarbes 


Amnesty International, les représentants du Centre National d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) et le Planning familial défileront ensemble. Il y aura une lecture de textes devant la préfecture.


Un travail a été réalisé en amont avec le lycée Marie Curie (les élèves ont réalisées une affiche pour l’évènement).






Plus d'infos :






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire