mercredi 24 juin 2015

JOURNEE INTERNATIONALE DES REFUGIÉS


A Toulouse, vendredi 19 juin, square Charles de Gaulle, 17 h.
  
Des ballons agités par le vent, une banderole déployée au sol, des mains de carton sortant d’une mer improvisée et, au milieu de cette installation, une quinzaine de jeunes portant le Tshirt jaune du groupe asile qui interpellent les passants.

Mais…pourquoi cette manifestation ?

Pour les 1800 naufragés de Méditerranée depuis le début de l’année.

Pour les réfugiés syriens qui attendent de la France qu’elle ouvre ses portes.
Pour ces femmes, ces enfants, ces hommes qui fuient leur pays en guerre, qui craignent pour leur vie et qui espèrent que l’Europe saura ce montrer digne de l’accueil qu’ils sont en droit d’attendre.
Malgré les pétitions, les appels les alertes, rien ne bouge et la situation s’aggrave de jour en jour. A Toulouse, les militants d’Amnesty venus présenter leur demande ont été reçus très distraitement par l’adjoint à la solidarité. Pas de réponse ! Pourtant, de nombreux logements sont vacants dans la ville rose !
Alors, ce vendredi, avec cette action symbolique proposant aux passants  d’inscrire sur une enveloppe ce qu’ils emporteraient s’ils étaient obligés de fuir leur pays, avec ces pétitions signées, avec ces témoignages lus dans la rue…. l’espoir qu’au moins certains participants ont pris conscience de l’ampleur du problème .

Suivez l’état de l’accueil en France et la mobilisation sur notre carte :

 A Castelnaudary, le samedi 20 juin.
 
Des militant-es du groupe de Castelnaudary se sont mobilisées pour sensibiliser le public à l'accueil des réfugiés syriens en France et pourquoi pas à Castelnaudary. En une heure 60 signatures ont été récoltées pour la pétition à François Hollande.
L'article consacré par la Dépêche du Midi à cette action.

Retrouvez les militants du groupe de Castelnaudary sur leur page Facebook

A Auch, le samedi 20 juin.

Était prévue depuis un an notre foire aux livres dans une salle proche de la mairie d'Auch.

Le samedi matin, jour du marché, sur la place de la mairie (place de la Libération) table de signatures avec l'ACAT qui proposait une AU pour un Pakistanais demandeur d'asile renvoyé dans son pays.

Devant la salle de la foire aux livres, même chose. Cette table est restée active tout le samedi et le dimanche matin. La salle était surmontée de la banderole du kit.
Des photos seront jointes à celles de la pétition-photos et envoyées avec les lettres au Président et les valises jaunes. Nous continuons à faire signer.

Résultats : plus de 80 valises jaunes ; 10 pétitions SOS Europe et 11 "accueil des Syriens" . Et 24 AU envoyées par la commission personnes déracinées.

Nous avons reçu quelques réponses négatives : du "ils n'ont qu'à rester chez eux" au "nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde" en passant par des refus silencieux. Mais pas de conflit.

 A Tarbes et Bagnères, le 20 juin


Le groupe de Tarbes, en association avec l’ACAT, la Ligue des droits de l’homme et la Cimade, était également présent aux abords des marchés de Tarbes et de Bagnères, pour sensibiliser le public à l’accueil des réfugiés Syriens et faire signer des pétitions adressées aux autorités françaises.





 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire