lundi 11 mai 2015

AMNESTY INTERNATIONAL PREPARE LA TRADITIONNELLE MARCHE DES FIERTES DE TOULOUSE, LE SAMEDI 20 JUIN 2015



Le 20 juin 2015 aura lieu la traditionnelle Marche des Fiertés de Toulouse. Les militants de la région s’y préparent activement. Ce ne seront pas les seuls puisque Amnesty International participera cette année à 21 marches en France.


Les Marches des Fiertés en France, ce sont des milliers de participants fêtant ensemble la diversité, qui lancent un message pour une société tolérante, respectueuse des droits de toute personne, quelles que soient son orientation sexuelle ou son identité de genre. Les Marches ne sont pas acceptées partout ailleurs dans le monde ou même en Europe.

Agressions, obstacles administratifs ou encore interdiction de manifester, la situation n’est pas rose dans certains pays, parfois même membres de l’Union européenne.


Amnesty International soutient l’organisation des Marches et refuse toute restriction aux droits de manifester, au nom du respect des libertés d’expression et de réunion.

En raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre, réelles ou supposées, des êtres humains sont exposés aux violences et aux discriminations, victimes d’homophobie et de crimes de haine. Dans un certain nombre de pays, ils risquent d’être arrêtés, emprisonnés, torturés voire condamnés à mort (dans 7 pays).

L’homosexualité est pénalisée dans 76 états à travers le monde.



En voici quelques illustrations : 

  • Une journaliste russe, Elena Klimova, a fondé un projet en ligne « DETI-404 » (Enfants-404), initiative de soutien aux adolescents LGBTI. Pour cela, elle a été déclarée coupable de « propagande de relations sexuelles non conventionnelles devant mineur » et condamnée à une amende de 50 000 roubles (850 euros) en janvier 2015. Un mouvement favorable au pouvoir, Mediagvardia, cherche à obtenir la fermeture du site DETI-404 qui apporte un précieux soutien à des milliers d’adolescents LGBTI et notamment, parmi eux, à des jeunes tentés par des comportements autodestructeurs et par le suicide.

  • Un militant homosexuel pakistanais a été persécuté en Grèce.


Cependant, de bonnes nouvelles nous font garder espoir.



Ainsi, en Norvège, la reconnaissance juridique du genre va devenir simple et accessible et John-Jeanette Solstad Remo, pour qui Amnesty a mené une campagne, va pouvoir être reconnue comme femme.


Amnesty International Midi-Pyrénées reprendra cette année l’action en faveur de Noxolo Nogwaza, militante assassinée en raison de son orientation sexuelle en Afrique du Sud.

Le 24 avril 2011, Noxolo, jeune femme lesbienne, âgée de 24 ans, a été tuée alors qu’elle rentrait chez elle après une soirée entre amis. Son ou ses agresseur(s) l’ont violée, frappée à plusieurs reprises et poignardée avant de jeter son corps dans un fossé. Depuis, il semble que la police n’ait pris aucune initiative importante dans le cadre de l’enquête. De ce fait, aucune preuve majeure n’a été mise en évidence. L’enquête n’a pas avancé et aucun responsable présumé n’a été traduit en justice. L’indifférence évidente montrée par la police dans cette enquête est révélatrice d’un climat d’homophobie présent dans la police comme dans la société. 




Sur le stand de la Marche, place du Capitole, toute la journée du 20 juin, les militants amnestiens de la région vous proposerons de se joindre à eux encore une fois, afin que la pression internationale fasse bouger les autorités et que justice soit rendue pour Noxolo… et les autres.


Et bien sûr, nous serons aussi présent dans le défilé, derrière la belle banderole, car nous qui pouvons marcher, nous allons le faire pour ceux qui ne le peuvent pas encore.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire