mardi 17 février 2015

POURSUITE DE « REGARDS SUR L’EXIL » A RODEZ


 
Après le succès de l’édition de « Regards sur l'exil » à l’automne, les organisateurs continuent de sensibiliser autour du thème des migrants, des demandeurs d’asile et plus largement sur la violation des droits humains

Cette fois-ci, « Regards sur l’exil » s’est associé avec la Médiathèque pour proposer deux projections et une exposition.



Le 19 février à 18 h 00 à la Médiathèque, projection de : « Slimane Azem », une légende de l'exil réalisé par Rachid Mérabet (gratuit)
Peindre le portrait de Slimane Azem, vingt ans après sa mort, c’est rendre hommage à l’un des plus fameux représentants de la chanson algérienne du siècle dernier (1918-1983). Traiter de l’œuvre de Slimane Azem équivaut à porter un regard sur le déchirement d’une génération d’hommes poussés par des raisons de survie à s’exiler vers un monde inconnu. C’est de ces hommes-là dont Slimane Azem s’est fait le porte-parole durant toute sa vie.

Exposition du 19 février au 3 mars 2015  à la Médiathèque : « Partir », une exposition de linogravures créées par des résidents et résidentes du Centre d'Accueil pour demandeurs d'asile d'Onet-le-Château et de dessins d'élèves du lycée St Joseph, le tout réalisé dans le cadre de la deuxième édition de « Regards sur l’exil ».
L'atelier de linogravure, mise en place par l’artiste Lise Rivoalen, s'est créé en collaboration avec la professeure de Français Langue Etrangère du Cada. L'idée étant d'articuler textes et visuels autour de la thématique "Partir".  Durant 6 semaines, à raison de 3h par semaine, nous avons rencontré et appréhendé  les techniques de papier cuve et de linogravure afin de donner corps aux créations.


La linogravure est ainsi une technique de reproduction simple, ne nécessitant que peu d'outils : lino, gouges, encre. Cet atelier a été le théâtre de rencontres par le biais de la création, et s'est révélé être un terrain d'expression.
Les élèves du Lycée St Joseph ont assisté le 15 octobre 2014 aux ateliers de sensibilisation proposés par Regards sur l’exil. A la suite de cela, leur professeure d’arts appliqués leur a proposé de créer une œuvre à partir de la chanson Exil de la Rue Kétanou
A partir de ces travaux de création, les élèves et les résidents du CADA se sont rencontrés au Lycée. Ce moment d’échange autour de l’art à permis à chacun de se découvrir sans préjugé, sans barrière.

La deuxième projection aura lieu le jeudi 24 février à 20 h au Cinéma de Rodez et ce sera le film Hope de Boris Lojkine  Ce film sera suivi d'un débat animé par l'association La Cimade (7€)
Des migrants dans le désert algérien qui s'aperçoivent que l'un d'entre eux est une femme. Quolibets. Des policiers algériens débarquent, les migrants s'enfuient, la femme est violée. Léonard, migrant camerounais, rebrousse chemin et la secourt. C'est le début d'une histoire d'espoir, du nom de cette Nigériane : Hope. C'est le début d'une histoire que l'on qualifierait d'amour si la dureté ne prenait le dessus.

La Cimade accueille et accompagne les migrants et les demandeurs d'asile.
Pour contacter Amnesty International à Rodez (membre du collectif) : amnesty.rodez@gmx.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire