jeudi 11 septembre 2014

RUSSIE : DONNEZ DE LA VOIX !



Semaine de solidarité avec la société civile russe.

Pour la liberté d’expression, d’association, de rassemblement en Russie.



Depuis plus de deux ans, l'arsenal législatif mis en œuvre impitoyablement par la police, le parquet et les tribunaux est une tentative non dissimulée de museler la liberté de parole, d'écraser les manifestations et de stigmatiser et bâillonner les organisations de défense des droits de l’homme.
Malgré cela de nombreuses voix s’élèvent en Russie pour exprimer leur désaccord avec ces politiques répressives. Amnesty International se mobilise en soutien aux initiatives russes et souhaite contribuer ainsi à sensibiliser une plus large part de la population russe.

Du 6 au 12 octobre, les sections européennes d’Amnesty International, en lien avec le bureau de l’organisation de Moscou, proposent une semaine de solidarité avec la société civile russe.
Cette initiative répond aux pressions auxquelles font face les militants, Ongs, médias et autres voix critiques en Russie et à l’isolement qui s’en suit. L’objectif est de faire parvenir des gestes visibles de solidarité à la société civile militante russe...

Des actions publiques de sensibilisation seront organisées en France afin de montrer l’arsenal de mesures prises pour réprimer les voix dissidentes : atteintes à la liberté des Ongs qui militent pour la promotion des droits de l’homme, atteintes à la liberté de rassemblement, atteintes à la liberté de la presse, atteintes à la liberté d’expression et la liberté d’orientation sexuelle

L’objectif global de de ces actions est que les militants, journalistes, organisations russes sentent le soutien et la solidarité de la société civile européenne.

En Russie, organiser une manifestation critique des autorités est devenu quasi impossible. La seule forme de protestation théoriquement possible sans avoir à requérir d’autorisation est « le piquet individuel », c'est-à-dire une manifestation d’une personne. Amnesty International France reprendra donc à son compte ce modèle, en invitant le public à écrire un message de solidarité sur le panneau du manifestant et à accepter de se faire prendre en photo. Une galerie photo sera constituée et postée sur Internet.

En Russie, des manifestants ont été arrêtés alors qu’ils manifestaient avec des « pancartes invisibles », une façon ironique de dénoncer l’absurdité du système répressif. Il est donc proposé aux militants d’Amnesty de se positionner dans ce même espace public les bras levés, comme s’il tenait une pancarte. Une attitude qui devrait attirer l’attention des passants. Une autre personne les invite alors à écrire un message de solidarité aux manifestants pacifiques de la place Bolotnaïa, dont certains sont encore incarcérés. Des badges « Manifester n’est pas un crime » sont remis aux passants.

Le bureau d’Amnesty Russie prépare pendant cette semaine de solidarité une action de rue à Moscou qui sera filmée. La vidéo sera mise en ligne et pourra être diffusée via les réseaux sociaux.

En complément de cette action en faveur de la liberté d’expression, d’association et de rassemblement en Russie, Amnesty International proposera des pétitions à signer pour demander la libération du militant écologiste Evgueni Vitichko qui purge une peine de 3 ans de prison, ainsi que pour exiger la libération et l’annulation de la condamnation des participants aux manifestations du 6 mai 2012 place Bolotnaïa.
Des messages de solidarité pourront être adressés à ces défenseurs des droits persécutés pour leurs convictions.
Les journalistes seront appelés à adresser des messages de solidarité à leurs collègues russes de Novaia Gazeta, journal pour lequel travaillait Anna Politkovskaïa avant son assassinat le 7 octobre 2006. Malgré plusieurs condamnations en juin 2014, les commanditaires du meurtre n’ont toujours pas été identifiés. Sa famille continue de demander justice. Le 7 octobre, le journal publiera les messages venus du monde entier.

POUR EN SAVOIR PLUS :

Rapports Russie : Juin 2014. A right, not a crime (Une synthèse en français) - Avril 2013. Freedom under threat

 

Pour les membres d’Amnesty International :


LES ACTIONS EN MIDI-PYRÉNÉES

A Toulouse, le samedi 11 octobre de 14h à 17h : manifestation organisée par les groupes Amnesty du Grand Toulouse, square Charles de Gaulle, à proximité du Capitole.

Des manifestations seront proposées dans d'autres villes de la région.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire