dimanche 22 juin 2014

AMNESTY INTERNATIONAL A LA MARCHE DES FIERTES - Toulouse, le 14 juin 2014


Depuis plusieurs années, Amnesty International est engagé dans la lutte contre les discriminations liées à l'orientation sexuelle et à l'identité de genre (OSIG). L'association s’appuie sur la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme votée en 1948 en particulier les articles mentionnant le principe de non discrimination et de respect de la vie privée. 

A Toulouse, la Marche des Fiertés, qui a lieu traditionnellement au mois de juin, est l'occasion de mobiliser les membres d'Amnesty sur cette lutte en liaison avec l'association Arc-en-ciel qui fédère 20 associations Lesbiennes, Gay, Bi et Trans (LGBT) de la région Midi-Pyrénées
(
Arc en Ciel ).

Le 14 juin dernier fut une belle journée militante.

 



Plus d'une vintaine de  membres d’Amnesty International présents, représentants 8 groupes de la région et deux Antennes Jeunes, un stand de 11 h à 18 h sur la Place du Capitole :







Une prise de parole à la tribune officielle où la responsable du réseau LGBTI rappela le sens et la démarche d'Amnesty International dans sa lutte contre les discriminations.:





 

Enfin une belle présence dans le défilé derrière la grande banderole « Les droits humains sont ma fierté » et les pancartes reprenant les informations internationales…


Pour sensibiliser le public à cette lutte, énormément de cartes « kiss-kiss », de dépliants, badges et autocollants ainsi que quelques Chroniques et autres documents d’information furent distribués.

Sur le stand, très fréquenté, les actions proposées concernaient la Zambie (action urgente), la Biélorussie et la défense du militant Ihar Tsikhanyuk et l'Ouganda. Pour tous l'occasion de signer une pétition, une lettre aux autorités concernées ou un message de soutien aux militants LGBT.

La présence d'Amnesty International fait l'objet d'un très bon accueil et la participation des militants amnestiens se précise d’année en année. L’association dispose d'une Commission orientation sexuelle et identité de genre (OSIG) qui, pour la poursuite de l'action a mis en place un blog et une page Facebook qui est publique.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire